Nouvelles printanières !

20180521_171819

Salut à tous !

Je me décide ce matin à écrire un article pour donner un peu de nouvelles.

J’ai manqué de motivation ces derniers temps pour écrire. Je crois avoir aussi eu une baisse d’inspiration pour trouver des sujets. Il me semble que tout blogueur ( si je peux me qualifier ainsi au vu de ma non assiduité…) traverse à des moments des phases de ce type. Alors plutôt que me forcer à écrire des choses qui ne me correspondent pas, je préfère toujours faire des pauses !

Mon dernier article date du 16 mars et il traitait du co-sleeping ! Le fait est que, quinze jours plus tard, Edith a fait ses nuits ! Du jour au lendemain, elle ne nous a plus appelés et n’a plus dormi avec nous. Depuis le 30 mars, elle dort dans son lit de 20h à 7h30 le lendemain matin. Les tétées de nuit ont donc été supprimées mais elle se rattrape en journée, bien sûr !

IMGP0216

Nous avons vécu ça comme une réelle victoire. Oui nous l’avons écoutée, oui nous lui avons fait confiance ( avec des moments de doute tout de même…) et oui, elle a fini par décider elle-même du jour où elle serait prête à passer une nuit complète dans son lit aux cotés de sa soeur !

20180406_133520

Je vous avoue que l’on revit ! On se sent sereins et vraiment reposés ! Je n’avais pas aussi bien dormi depuis septembre 2016 ! Bonheur !

Marthe, elle, marche depuis trois semaines ! J’avais plutôt hâte car je la sentais un peu ennuyée à certains moments avec son 4 pattes ( surtout dans le jardin… ) :

IMGP0496

Avoir deux petites mignonnes qui marchent me renvoie quelques années en arrière au moment où j’en avais trois qui marchaient ( + Zéphir bien sûr ) … et qui s’éparpillaient !

IMGP0051

Mais contrairement à leurs grands frères et soeur, je trouve qu’elles restent plutôt bien à côté de nous. On a fait plusieurs grandes sorties et globalement elles ne s’éloignent pas trop.

IMGP0527

IMGP0507

Et n’oublions pas les grands qui s’en occupent dès qu’ils en ont l’occasion !

Depuis que nous sommes dans la nouvelle maison, je n’emmène plus les enfants à l’école. ( nous sommes à 50 m de l’école, sur le même trottoir et la rue est fermée aux voitures le matin ). Mais depuis la semaine dernière, nous partons toutes les trois les chercher pour le plus grand plaisir des filles qui sont hyper fières de marcher jusque là-bas !

La fin d’année est proche et nous rentrons dans une période assez intense avec les spectacles et galas de fin d’année ( chant, patinage, danse, théâtre, fête d’école…), les tenues à préparer, la classe découvertes d’Opale et Balthazar qui approche sérieusement, et le casse-tête annuel des choix et inscriptions aux activités extra-scolaires avec les rdv médicaux pour les certificats et la certitude que les horaires fonctionnent dans notre planning déjà bien chargé !

20180410_170914

Côté maison, les travaux sont toujours en cours. Nous avons refait la toiture récemment   (et honnêtement je nous en ai voulu de ne pas l’avoir fait faire avant d’emménager ! ) Les couvreurs ont bossé pendant six semaines chez nous ( merci la pluie ), ce n’était pas génial à vivre !
D’ici deux semaines, les peintres démarreront le ravalement de façade et normalement après ça, on sera tranquille sur le plan  » gros travaux et entreprises  » car nous avons encore pas mal de temps à passer pour finir les peintures intérieures.

20180506_145721

Le boulot est monstrueux ! Alors Gweltaz s’en occupe petit à petit sans pression ! Plusieurs chambres sont déjà finies :

20180506_144619

20180522_093250

20180522_093405

20180522_110456

Il nous reste celle d’Adémar, la nôtre, la salle de jeux, la buanderie, et la cage d’escalier. L’avantage de faire les peintures petit à petit c’est que ça nous permet de peaufiner la déco afin que chacun se sente vraiment bien dans son univers.

Gweltaz est d’ailleurs toujours très bien accompagné pour bricoler !

Et un des points importants à ne pas oublier : le jardin ! Gweltaz a bien avancé durant les vacances, on commence désormais à avoir un espace qui ressemble à un jardin, ce qui n’était vraiment pas le cas il y a quelques mois:

IMG_2758

Juillet 2017: Abattage de deux grands pins !

 

IMG_2775

Août 2017: Plus de pins mais encore des souches, un bassin et… des aiguilles partout ! Et bien sûr, pas de pelouse !

 

20180507_203838

Mai 2018: Plus de souche, ni de bassin ! Il y a de l’herbe et nous avons semé de la pelouse aux endroits où il y avait des arbres. Les petits ( et grand ) jardiniers surveillent la pousse…

 

De mon côté, tout va bien. J’ai décidé d’inscrire les filles en crèche deux matinées par semaine à partir de septembre.

J’ai monté un dossier qui doit passer en commission ce mois-ci, je n’ai aucune garantie que cette démarche aboutisse mais je reste optimiste.
J’aimerais pouvoir me dégager un peu de temps libre tout en sachant qu’Édith et Marthe sont dans un lieu d’éveil où elles profitent, découvrent et explorent d’autres choses que chez nous !

 

 

 

 

Publicités

Le casse-tête des activités extra-scolaires!

20160917_095318

La question des activités extra-scolaires a été pour nous un vrai casse-tête et nous a valu plusieurs désaccords.

Zéphir a commencé l’éveil musical en moyenne section. Ca ne me semblait pas vraiment compliqué, je l’y emmenais le mercredi matin. (c’était l’occasion de sortir les fauves de la maison). Pendant ce temps, j’emmenais les trois petits faire une promenade. Je l’ai inscrit en éveil en école de musique deux années de suite. Je ne voulais pas encore réfléchir à quelque chose pour Opale, Balthazar et Adémar car j’imaginais que ça allait m’imposer beaucoup trop de contraintes.

Quand il est entré en CP, une réorganisation a dû être faite puisqu’il y avait classe le mercredi matin. Par chance, il a été tiré au sort pour entrer en éveil musical au conservatoire. Les cours étant en début d’après-midi le samedi, ça me semblait bien! L’année est passée mais on s’est quand même sentis très contraints par les horaires de cette activité qui coupait complètement nos samedis après-midi.

Et puis, il a fallu réfléchir à ce que nous voulions mettre en place pour que l’année suivante, tout le monde puisse faire une activité. Les inscriptions sont généralement en fin d’année scolaire. Sauf que pour nous, c’était une période pleine d’incertitude. J’étais à la recherche d’un emploi. Je ne savais pas où j’allais travailler, ne connaissais pas mes horaires et ne savais pas si j’allais pouvoir négocier mes mercredis après-midi dès le départ pour gérer la question des activités. (Par rapport au rythme du quotidien, je suis contre les activités qui se déroulent après l’école. Je trouve ça trop compliqué de rentrer à la maison, pour finalement ressortir alors que bien souvent ils ont juste envie de jouer et entre temps trouver l’énergie de faire les leçons dans la précipitation…)

Ayant déjà fait une année au conservatoire, il a pu intégrer une classe de contrebasse avec bien sûr, des cours théoriques et pratiques. ( Soit dans son cas, 2h30 de cours non stop le mercredi après-midi).

Mais j’ai trouvé un travail! Et je travaillais systématiquement le mercredi! Gweltaz n’était pas d’accord pour maintenir l’inscription car il jugeait que l’énergie nécessaire au bon déroulement de cette activité était trop importante par rapport au gain. Le conservatoire n’est pas trop loin en terme de distance mais ça nécessitait tout de même de sortir la voiture et d’emmener tout le monde à chaque fois. J’ai insisté parce que je ne voulais pas que Zéphir rate cette chance mais finalement j’ai vite compris que mes envies n’étaient pas les siennes et que Gweltaz n’avait pas à subir mes choix. (Il avait déjà arrangé ses horaires pour s’occuper d’eux le mercredi alors lui imposer ça, c’était complètement excessif et injuste!)

Cette année là, nous avons aussi constitué des dossiers pour qu’Opale Balthazar et Adémar fasse une année d’éveil. Toujours soumis au tirage au sort car peu de places sont disponibles pour les enfants, seul Balthazar a été retenu. Le cours était le samedi matin, nous avons maintenu l’inscription et choisi de ne pas inscrire Opale et Adémar a une autre activité parce qu’il semblait trop compliqué de trouver encore des créneaux… (En réalité, si Balthazar n’avait pas été pris, je pensais les inscrire à l’éveil danse dans une école de danse, cours qui avait lieu en même temps que celui de Zéphir et qui avec du recul, aurait été top!)

Finalement, au bout de trois mois, Zéphir a commencé à se décourager et à nous dire qu’il ne voulait plus faire de contrebasse. Le travail d’un instrument demande autant d’investissement que les leçons et tous les soirs, il fallait se bagarrer pour qu’il joue et qu’il apprenne la théorie… Je suis consciente que, bien souvent, les enfants se découragent sur ce type d’activité, mais j’ose le dire, suite à un incident, nous avons décidé de démissionner parce que selon nous, les activités extra-scolaires ne doivent pas être une contrainte. Après tout,ils en ont déjà beaucoup à l’école!

Et la question s’est posé de nouveau pour cette année! Sauf que cette fois on s’est dit: Une activité pour les quatre, même cours, même heure!

Comme une wonder maman qui anticipe, j’ai réfléchi à différentes possibilités et dans un éclair de génie, j’ai cru trouver l’activité qui ferait plaisir à tout le monde!!!

20161001_103801

LE PATINAGE ARTISTIQUE !

Mais d’où vient cette idée?

Plusieurs choses m’ont amenée à leur proposer cette activité.

  • Zéphir a fait un cycle avec l’école et il a adoré. J’ai accompagné sa classe pour le dernier cours et j’ai été impressionnée de voir à quel point les enfants se débrouillaient déjà très bien!
  • Opale réclame de faire de la danse classique depuis un moment mais je ne vous cache pas que les tarifs ne sont pas particulièrement attractifs, je me suis dit que le patinage artistique peut lui permettre de développer (un peu) sa personnalité de danseuse!
  • Nous avons la chance d’habiter à 4 arrêts de tram seulement de la patinoire
  • Le club propose un cours pour les 7-9 ans (Youhou un seul cours pour mes 4 enfants!)
  • Les tarifs sont dégressifs en fonction du nombre d’enfants inscrits. ( Et ça, c’est vraiment top!)
  • Ca me semble être une activité qui peut faire l’unanimité.
  • Le cours est le samedi matin ( ça correspond bien à notre emploi du temps)
  • Si ça leur plaît, ils pourront par la suite dériver sur le hockey, la danse sur glace, le patinage synchronisé ou bien rester en patinage artistique.
  • Le cours dure une heure et on peut y assister, pas besoin de faire des allers-retours.

Avant de leur en parler, je valide auprès de leur papa qui les a un week-end sur deux le fait de les y emmener quand il les a.

L’idée a été largement approuvée par trois enfants sur quatre. Adémar a montré une grande réticence à la pratique de ce sport. J’ai décidé que je ne céderai pas en espérant qu’il était juste craintif. Il a râlé jusqu’au moment de monter sur la glace et il est ressorti du premier cours…enchanté!

C’était donc une idée lumineuse! Pourvu qu’ils soient toujours aussi contents au fil des cours!