Les jolies larmes du mois de juin !

Le mois de juin est toujours très chargé en émotions pour moi !

C’est le mois des galas, spectacles et représentations en tout genre.

Et j’ose l’avouer, j’adore cette période.

L’effervescence commence quand il faut acheter les costumes ou du moins quelques pièces qui vont composer leurs tenues.

Généralement  je choisis seule et ils essaient ensuite. Alors évidemment il y a toujours des loupés qui nécessitent de faire un saut chez decath’ pour assister aux multiples essayages d’Opale qui hésite vraiment entre la jupette noire en 8 ans et la jupette noire en 10 ans. Elle tourne, virevolte dans le magasin en jupette transparente et slip motifs cerises en dessous.

Les gars la regardent du coin de l’œil mais aimeraient bien qu’elle fasse son choix afin d’aller voir au plus vite les articles qui les intéressent dans le magasin.

Le fait est, qu’elle adore sa tenue et qu’elle n’est pas dans une réelle démarche de choix mais plutôt dans l’idée de profiter au maximum d’être habillée en danseuse…

Cette année ils sont en pirates pour la représentation de patinage. Quelques accessoires sont fournis par le club, le reste est demandé aux parents.

Samedi, 16h. Plus qu’une heure avant le départ. Je boucle les cheveux d’Opale au fer depuis 45 minutes. Grosse galère, rien ne tient. (Pourquoi n’ai-je pas pensé aux bigoudis??) Elle semble contente malgré le résultat désastreux et insiste pour mettre un peu de mascara et de rouge à lèvres:

« Les entraîneuses ont demandé ça Maman ! « 

« Bon ok… »

La voilà prête. Elle danse dans le salon, justaucorps et jupette collés à la peau.

Les gars arrivent, chemise blanche mise et…tee-shirt en dessous.

 » Euh non les gars. Méga fashion faux pas là ! Pas de tee-shirt sous une chemise (blanche qui plus est !) »

Balthazar me demande si je vais le reconnaitre. ( Il me fait rire ! )

« Balthazar, vous êtes combien de garçons dans votre groupe? »

« 3 ! »

« Ah oui, donc Zéphir, Adémar et toi ?! »

« Oui c’est ça ! »

 » Donc je vais te reconnaitre sans aucun problème, ne t’inquiète pas ! »

Ils chaussent leurs patins tout excités. Les 6 heures à venir vont remplir leur mémoire de jolis souvenirs d’enfance.

Papy et mamy sont venus pour l’évènement. L’année dernière nous y étions allés tous les deux avec Marthe et Édith, nous avions moyennement profité avec deux bébés de 5 mois; donc cette année Gweltaz garde les filles.

Nous arrivons devant les vestiaires, j’embrasse ceux que j’arrive à attraper au vol et je les regarde filer à toute vitesse.

Nous partons faire la queue pour s’installer. Je me rends compte que j’ai un sac sur le dos contenant le pique-nique d’Opale !

Je fais demi-tour.

Je l’imagine déjà en pleurs sans son repas ! Les bénévoles me font entrer dans les coulisses, j’aperçois mes enfants euphoriques et Opale rigolant en plein milieu du groupe ! ( Bon finalement ça n’a pas eu l’air de l’inquiéter !).

Installée dans les gradins avec mes parents, j’attends le début du spectacle. De loin, j’aperçois juste les chapeaux qu’ils portent.

Je vois les groupes défiler. Mes enfants m’ont dit qu’ils passaient en 7ème position. Mais j’ai l’impression que 10 groupes sont déjà passés ! Je suis très impatiente !

Mais d’un coup, je les vois ! Ils sont là !

Balthazar entre en premier sur la glace. Ah non c’est Adémar !

Hann maquillés, et avec les mêmes tenues je les confonds ! Balthazar avait raison de se demander si j’allais les reconnaitre !

Mes petits pirates glissent sur la glace et après un superbe freinage digne de petits patineurs expérimentés, ils se mettent en position de départ !

La musique de Pirates des Caraïbes démarre et là je pleure !

Je me sens très émue de les voir si bien patiner. Je les trouve déjà si grands. J’essaie de filmer et de regarder en même temps mais on ne peut pas dire que ce soit simple surtout avec les yeux remplis de larmes.

Leur passage est super, ils traversent la glace dans tous les sens et font de jolies figures.

La musique se termine, je les applaudis aussi fort que je peux avec toute la fierté du monde.

J’ai envie de les serrer dans mes bras pour les féliciter et leur dire que je les aime mais c’est impossible.

Le spectacle continue. Je peine à me concentrer sur le groupe suivant. J’ai tout de même une grosse déception: le fait qu’ils soient tous dans le même groupe ne m’a pas permis de tous bien les regarder. J’ai le sentiment d’avoir loupé des trucs.

Quelques heures plus tard, c’est l’heure de retourner les chercher. Ils sont heureux, fiers et très fatigués. Je les félicite et les serre fort dans mes bras. C’était une belle journée. Ils m’ont épatée et vraiment émue.

Le week-end suivant, c’est le gala de ma danseuse étoile ! Le spectacle est millimétré, nous recevons par mail tous les deux jours des consignes très précises !

Le chignon doit être impeccable. Je passe du temps sur Youtube à visionner des vidéos de chignons de danseuse classique ! ( Il faut au moins ça pour une petite fille de 8 ans en première année…)

Le spectacle commence ! Il est superbe ! Les costumes son sublimes. La mise en scène géniale et les musiques hyper modernes. Je suis bluffée par le travail de la prof.

Balthazar et Zéphir sont captivés, ils regardent attentivement tous les détails.

Le groupe d’Opale entre en scène et s’installe. Nous sommes concentrés pour ne rien rater.

La musique commence mais je ne la reconnais pas ! Je suis loin de la scène et toutes les petites filles sont coiffées d’un chignon et portent le même costume.

Leur passage est court et se termine sans que je sache si j’ai vu ma fille.

Je suis hyper déçue.

Les garçons disent l’avoir reconnue. Bon…

Heureusement, je la reconnais lors du final et ne la lâche pas des yeux !

Ce soir a lieu la représentation de théâtre d’Adémar. Nous avons déjà eu un petit aperçu de ses talents de comédien lors d’une porte ouverte en février. J’ai hâte d’y être. Je suis certaine qu’il va m’épater !

Je suis vraiment contente de les voir dans d’autres contextes que le quotidien. Je les trouve tellement grands à chaque fois. Je crois que c’est ce qui m’émeut aussi. Je me rends compte qu’ils grandissent chaque année à cette période finalement.

Alors à chaque spectacle je regarde autour de moi et cherche à voir si les autres parents sont si émus eux aussi. Mais j’ai l’impression d’être la seule dans ce cas là !

Je suis peut être trop émotive !

En tout cas, chaque année ils me font pleurer de joie et quelque chose me dit que ce n’est pas près de s’arrêter. ♥♥♥♥

 

 

 

Un commentaire sur « Les jolies larmes du mois de juin ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s