Dis maman, comment on fait les bébés?

Avant de mettre une grossesse en route, nous nous étions doutés que des questions arriveraient de la part des enfants concernant la conception.

Je m’étais dit que je répondrais aux questions naturellement en expliquant clairement les choses.
Puis un jour, Zéphir a posé la première question. « Mais au fait maman, comment on fait les bébés?« 

Seule avec lui à ce moment là, j’ai expliqué vaguement le concept et attendu de voir s’il avait d’autres questions. Mais à part grimacer, il ne disait pas grand chose. Je l’ai donc laissé à la réflexion, je pars du principe que s’il ne semble pas vouloir en savoir plus, il ne faut pas forcer.

Puis le soir venu, à table, spontanément, il a dit à mon cher mari (toujours prêt à répondre à toutes les interrogations): « Bon écoute Gweltaz, maman m’a expliqué comment on fait les bébés, mais je ne préfère pas te raconter parce que vraiment, tu vas trouver ça trop dégueu!« 

Cachant son amusement il lui a répondu: « Ah? Bon… Mais tu veux quand même en parler?« 

A ce moment là, une cascade de questions s’est déversée. (Parce qu’il ne faut pas l’oublier, 4 cerveaux, c’est 4 fois plus d’idées de questions!)

On a compris que, c’était le moment d’aborder les choses tous ensemble!

20160928_153400

« Vas-y Gweltaz, explique! »  » Pourquoi moi? »  » Parce que tu expliques mieux.« 

Il s’est donc mis à expliquer calmement les étapes de la conception. (Et évidemment on a aussi dû aborder les détails pour les grossesses multiples…)

A la fin de la discussion on leur a demandé ce qu’ils avaient retenu. Adémar a pris la parole:  » C’est simple, le papa, il plante son zizi dans la nénette de la maman, ensuite les gesticules envoient du truc et hop ça fait un bébé!« 

Ouai alors… Le côté « plante » c’est à peine ça mais déjà, une partie est comprise! On se dit qu’il faudra plusieurs discussions pour que tout soit bien assimilé.

Opale enchaîne et nous dit « Mais alors, ça veut dire que pour faire les bébés, vous avez fait ça???« 

« Et bien oui…« 

Zéphir reprend et dit: « Moi j’aimerais bien voir comment vous faîtes. » A vrai dire Zéphir, c’est personnel. (Piqûre de rappel sur l’intimité…)

Balthazar lui, nous redemande du potage. (Bon visiblement il n’a rien écouté, il faudra donc réexpliquer à un moment donné).

Vient ensuite la question de l’accouchement. Je crois qu’ils sont passés par toutes les émotions. D’abord le dégoût. Puis le refus d’imaginer que ça se passe vraiment comme ça. La meilleure phase a été la dernière: les moqueries d’Opale Balthazar et Adémar parce que Zéphir est né par voie basse… « Le pauvre, c’est vraiment pas de chance!« 

La césarienne est bien moins sympa à raconter. Opale se met à pleurer en nous expliquant qu’elle ne veut pas qu’on lui découpe le ventre.  » Mais personne ne va te découper le ventre, pourquoi penses-tu ça? » . « Mais si, quand j’aurai mes 3 bébés!!« 

Ahhhh! Je n’avais pas imaginé qu’elle puisse d’office penser que la normalité était d’avoir des triplés, et ça ne semble pas vraiment logique de leur expliquer que ce phénomène est très rare et qu’elle n’en aura sans doute jamais.

La conversation a fini par dégénérer en caca, pipi, fesses et le coucher se fit dans un énervement général très sympa à calmer.

Le lendemain matin, Zéphir vient me voir au réveil et me dit « Bon il y a quand même un truc que j’ai pas compris, comment le papa sait que ce n’est pas du pipi qu’il faut qu’il envoie??« 

Whoooo Zéphir, il est 7h du matin, tu crois vraiment que j’ai envie de répondre à ça??

20160912_172226

Bon finalement j’ai dû lui expliquer en détail l’anatomie masculine et le fonctionnement. Mais à priori il n’a pas trouvé ça logique puisqu’il m’a répondu:  » Oui enfin c’est un peu n’importe quoi, moi j’arrive très bien à faire pipi quand mon zizi est tout dur« 

Ah bon?? Tiens donc…

A ce moment là, j’avoue ne pas avoir su trouver les mots pour expliquer plus, je lui ai simplement dit:

« Mais alors Zéphir, quand tu fais ça, le pipi doit gicler dans tous les sens?  » « Oui! Et ça c’est super marrant!« 

« « 

J’arrive donc à la conclusion que c’est un sujet important, qui, à mon sens, ne peut pas vraiment être contourné. Nous avons choisi de poser les vrais mots sur chaque chose et d’adapter nos réponses en fonction de ce qu’ils cherchaient à comprendre. Après tout, s’ils posent des questions c’est qu’ils ont envie d’en savoir plus. Et malgré mon anticipation sur les interrogations qui allaient probablement découler d’une conversation comme celle-çi, j’avoue que j’ai parfois été surprise et à court de mots pour répondre à certaines questions plus techniques mais finalement tellement naturelles et spontanées…

2 commentaires sur « Dis maman, comment on fait les bébés? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s