La question des leçons.

Avant l’entrée en CP d’Opale, Balthazar et Adémar, j’ai longtemps réfléchi à l’organisation qu’il fallait que l’on adopte pour les aider à faire leurs leçons dans les meilleures conditions possibles.

20160927_161831

Selon moi, ce qui était le plus judicieux, c’était qu’il soit dans la même classe. Je m’imaginais les asseoir autour de la table de la cuisine afin de favoriser l’échange, l’entraide et la mémorisation. Je me disais qu’on gagnerait du temps et j’avais envie au fond de moi que ma vie soit légèrement simplifiée.

Mon souhait n’a pas été entendu  mais finalement les enfants étaient contents d’être dans des classes séparées. Alors nous nous sommes armés de patience afin que chaque enfant puisse évoluer à son rythme et s’adapte le mieux possible aux différentes méthodes  adoptées par leurs enseignantes.

Le CP a été compliqué, comme je l’imaginais. Nous avons dû faire attention à ne pas rater les jours de sport de chacun (avec au programme pour certains, piscine et patinoire), les sorties et les pique-nique à prévoir, les réunions parfois aux même heures,…  Concernant les leçons j’ai tenté d’établir des règles. Dans l’appartement que nous habitions, la salle à manger, dans laquelle nous nous installions, était centrale et dès que nous essayions de nous concentrer avec un enfant, nous étions  interrompus  par les autres.
Il y avait souvent des bagarres dans une autre pièce, celui qui était dans la douche oubliait d’en sortir, un autre voulait poser une question, avait besoin d’aide pour quelque chose de très urgent,…

Depuis que nous avons déménagé, c’est un peu plus  simple. On fait les devoirs dans les chambres. Je commence par celui qui semble le plus disposé à être efficace et puis je navigue dans les autres chambres. J’ai tenté différentes organisations, mais je me suis vite rendue compte que ce qui fonctionnait le mieux c’était le fait de faire les leçons dès la fin du goûter. ( Au risque sinon, d’avoir des enfants bien énervés et impossible à reconcentrer…). Alors même si, malgré les règles , nous sommes toujours très régulièrement interrompus, la concentration est présente et les enfants réussissent à faire leurs leçons dans de bonnes conditions.

20160927_163344

Maintenant, je ne cache pas que cette tâche est difficile et très contraignante. Je trouve que les devoirs en CE1 et CE2 sont conséquents. Je compte minimum 1 heure pour faire les leçons de tous les enfants.  Souvent, on y passe plus de temps. J’aime débloquer les interrogations et incompréhensions qu’ils peuvent rencontrer. Mais ça demande beaucoup d’investissement et de mon côté et du leur. Parce qu’évidemment, ça arrive qu’ils n’aient pas envie, plus envie de se concentrer et d’effectuer du travail scolaire et moi ça m’arrive de ne pas trouver la patience nécessaire afin que ça se passe bien. Globalement je les trouve volontaires. Je suis fière d’eux. Et quand je sens un découragement, je les aide à reprendre confiance.

En tout cas, je me suis rendue compte que sans règles établies à l’avance pour passer un moment avec chacun au calme, le travail n’était pas efficace. Alors d’un côté, le phénomène multiple force l’autonomie mais d’un autre, on ne peut pas se permettre de leur demander de faire leurs leçons seuls. Et je pense que la difficulté va être présente un bon moment encore.

Je crois qu’il n’y a pas de façon unique de gérer cette question. Les enfants sont tous différents, les rythmes aussi. Faut-il savoir s’adapter et réfléchir à de nouvelles règles si celles mises en place ne fonctionnent plus. La conclusion est que le quotidien avec des multiples amène régulièrement des questions de réajustement et d’organisation inhérentes à la vie des familles nombreuses qui semblent à la base, si naturels et si simples.

Publicités

2 commentaires sur « La question des leçons. »

  1. Bonjour Athéna,
    J’ai comme le sentiment de lire ma vie !! exception faite qu’en ce qui me concerne, j’ai 4 niveaux différents et par conséquent, 4 axes de complications supplémentaires ! 5ème, CM2, CM1 et CP… L’éternel sujet délicat des devoirs et leçons à la maison après 1 journée d’école pour les enfants et 1 journée de travail intense et d’embouteillage pour moi…. Autant dire que je ne suis pas toujours motivée et disponible pour rester zen face à 4 enfants qui me réclament à tour de rôle ou qui se mettent à pleurer face à l’apprentissage difficile de la lecture en CP ; faire apprendre le V et le F en même temps n’est-il pas perturbant pour 1 petite de 5 ans ???? Et il faut aussi rassurer, redonner confiance face à ma petite Lucie qui me regarde inquiète et me dit « maman je n’y arriverai pas, c’est trop dure…. »
    Lorsque j’étais encore en congés parental, c’était plus facile car j’avais plus de temps, moins de fatigue mais depuis que je retravaille, les enfants doivent rester au périscolaire et là encore on ne peut pas s’y fier ; c’est une garderie, qu’on se le dise… Conclusion, je récupère mes loulous à 18h30 et on doit se mettre aux devoirs à 18h45 …. Youpi tout le monde est motivé ! et moi la première !
    Il a fallu trouver une organisation et j’ai fait l’inverse de vous… Au départ je naviguais entre les chambres de chacun et très vite je me suis aperçue que c’était ingérable, dès que je quittais une chambre, celui ou celle que je laissais perdait sa concentration, se levait de son bureau, chantait, allait dans le salon chercher ceci, ou jouer du piano, allait dans la chambre de Marie voir cela etc etc…
    Du coup l’idée de les mettre tous les 4 (ou tout au moins les 3 petits car Marie en 5ème est plus autonome et je lui consacre du temps à elle exclusivement dans sa chambre ) dans la cuisine pour les suivre au mieux me paraissait une super idée et ça fonctionne super bien… Il y a concentration, émulsion et entre-aide et je peux même commencer à préparer le dîner et mettre 1 lave-linge ou sèche-linge en route !!
    Wonder Woman ? Yes, c’est moi !!!
    Je me le dis à moi car frustration ultime pour les Working mamans : personne ne vous fait de compliments, personne ne vous dit « bravo, chapeau, tu te débrouilles comme une chef…. tu es admirable… »
    Et pourtant, je pense que je les mérite ces compliments, cette reconnaissance, Non ?
    Mais ça c’est un autre sujet……
    Comment garder confiance en soi, être contente de soi, se sentir bien physiquement mais aussi et surtout dans sa tête, dans sa peau ? comment s’épanouir en tant que femme et pas seulement comme maman ????….

    J'aime

  2. J’ai du mal à imaginer la gestion des leçons avec quatre niveaux. Simplement parce que j’ose espérer qu’avec le temps l’autonomie soit de plus en plus présente afin qu’ils ne demandent de l’aide que pour ce qu’ils ne comprennent pas. A priori, ce n’est pas le cas, le temps demandé est toujours aussi important… Dans le cas de figure de votre famille, effectivement travailler tous ensemble sur la même table en même temps est pratique et efficace. Les plus grands peuvent aider Lucie s’ils en ont la patience. Mais encore une fois, en CP, il y a beaucoup de choses à apprendre et c’est LA classe où l’enfant doit avoir confiance pour que la suite se passe bien. Quand je travaillais, et qu’une semaine sur deux, Gweltaz récupérait les enfants à 18h30 au périscolaire, il était très difficile de vérifier correctement ce qu’ils avaient fait avec les animateurs. Non seulement ils n’avaient vraiment plus envie, mais ils étaient aussi très fatigués et Gweltaz devait imposer rapidement les douches pour qu’ils mangent et que le coucher ne se fasse pas trop tard. J’avoue que là, c’était très difficile… Maintenant, notre rythme est bien plus cool depuis qu’on rentre dès 16h15. Je crois qu’effectivement, on peut ressortir une certaine fierté de ce que nous arrivons à gérer avec les moyens que nous avons. Personnellement je trouve ça assez compliqué de devoir toujours trouver des ressources pour être LA mère parfaite qui gère ses enfants d’une main de maitre, leur prépare des bons petits plats, gère les soins, les pleurs, les cris, les bagarres, les leçons, et toute l’intendance qui résulte du nombre de personnes vivant au foyer…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s